AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Allan ou le désordre pour lubie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allan Lovecraft
avatar

Allan Lovecraft
Dissidente Chaotique



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Allan ou le désordre pour lubie   Mer 26 Oct - 12:41

• Lovecraft Allan •


__________________________________________________________________________________

Carte d'identité 1


» Âge :
26 ans
» Camp :
Dissident
» Pouvoir :
Vision décuplée
» Arme :
une mallette en cuir et métal contenant une paire de Colts M1911, la mallette servant plus souvent d'arme que les deux flingues

Carte d'identité 2


» Rang :
Dissidente Chaotique
» Pays d'origine :
Angleterre
» Orientation sexuelle :
pansexuelle
» Date de naissance :
4 mars


__________________________________________________________________________________

Caractère

Fille au prénom de garçon, excentrique dans un océan timide, borgne dans un spectacle d’aveugles. Flexible à l’esprit souple, Allan exerce sur les autres ce qui lui est impossible d’expérimenter sur elle-même. Fourbe, intelligente, passive puis active, changeante et parfois marrante. Les fous l’appellent rebelle, les sages ne se prononcent pas, les ignares la pensent psychopathe. Connaissez-vous la différence entre psychopathe et sociopathe ? La logique la sort de l’ennuie, son intellect tue puis fuit. Mordue jusqu’à en fondre, instable jusqu’à en rester debout. Sur le mur, trois petit tour et puis s’en vont. Vindicative mais calme, n’attaque jamais de front. Mons drôle. Dynamique, n’aime pas se lasser. Scotland Yard l’aime autant qu’ils aimeraint la fille indigne d’un Sherlock Holmes drogué. Connaît tous les coups possibles aux échecs. Ne perd jamais. Joueuse, mais pas trop. Il faut savoir briser les règles. Où sont les règles ? Allan n’a aucun lien avec des tentacules, quoiqu’en dise son nom. Ecrivain à temps perdu, Détective fée du temps gagné, consultante, amoureuse de son travail, jusqu’à ce qu’il disparaisse. La morale est une notion abstraite pour brider les esprits libres, n'en fait pas partie.

“Vous ne comprenez pas ? C’est que vous devez être stupide. Ce n’est pas grave, la majorité des gens le sont !”


__________________________________________________________________________________

Histoire

Enfance bercée près du mur social que la petite fille n’a jamais pus distinguer de la réalité, la morale de cette dernière ne s’en est jamais vue affecté. En effet, comment différencier le bien du mal lorsque vous trouvez dès vos six printemps un illogisme parmi la négation de ces deux termes ? Parents aimés, mariés puis divorcés, Allan grandit dans un environnement stable de la capitale anglaise auprès de deux frères aînés qu’elle ne mentionne jamais autrement que par bribes disloquées. Dernière d’un trio, testeuse invétérée, Allan ne se fait pas que des amis avant ses douze ans. Elle change plusieurs fois d’école privée pour fille durant sa scolarité, et ce jusqu’au lycée ; véritable énigme pour ses parents, les motifs, eux, étaient toujours récurrents. “Fait pleurer les filles de l’établissement”, “répond aux professeurs”,”ne répond pas aux exigences scolaires”, et bien d’autres plus ou moins extraordinaires pour deux parents issus de la bourgeoise anglaise. Étrangeté aux yeux de ses semblables, Allan est loin du malêtre que ses parents lui prétendent. Détendue et souriante, elle prend avec philosophie son propre manque de tact et de normes sociales, qu’elle définit elle-même inutiles passé l’âge de ses seize ans. Sa future vocation lui tend les bras fin du lycée, lorsqu’elle fait noter aux policiers présents après la découverte du corps d’un de ses camarades que le vraisemblable suicide n’est qu’une mascarade orchestrée par un autre. Elle aide ainsi à résoudre une affaire qui paraissait simple, le nom de Lovecraft commence à égaler l’écrivain dans des sphères encore restreintes.


En parlant d’écriture, la famille d’Allan n’a aucun lien de parenté avec le monstre de la littérature horrifique des années quarante. Même si un père écrivain et une mère scientifique forment un binôme exotique appréciable. Son diplôme de fin d’études en poche, Allan s’éloigne rapidement de tout ce cursus qui ne sert qu’à asservir les jeunes adultes à une contribution savamment dosée à la société actuelle. Forte de ses prouesses intellectuelles, Allan entame sa vie active par un secteur des plus difficiles ; l’écriture. Elle publie un premier livre intitulé “Initiation à l’art de la logique dans la pègre innomée de Londres”, ce qui lui vaudra toute une série de poursuites judiciaires lorsque Scotland Yard et la “pègre” découvriront que son histoire est loin d’être fictive. Grâce à une préparation hors norme et des connaissances dans l’art juridique avancée, Allan s’en sort à plusieurs reprises sans même passer par une quelconques case de monopoly représentant les forces de la police. Ses expériences la mènent jusqu’aux portes des crimes de la ville, et Allan impose son aide plus que nécessaire à Scotland Yard. Elle ne découvrira l’existence des écrits de Sir Conan Doyle et de son personnage Sherlock Holmes qu’à force d’y être comparé au sein même de la police. La littérature faisant parti des passes temps inutiles qu’elle préférait attribuer à une fausse élite anglaise bourrée de préjugés. Elle nie rapidement toute inspiration du-dit personnage, le trouvant bourré d’incohérences et d’immaturité aggravée. “Il faudrait être stupide pour se laisser croire mort après avoir vaincu son meilleur ennemi. Moi, je l’aurais tué intelligemment, en laissant des traces pour qu’on sache que je suis bien vivante, et que j’ai gagné.” Cette mentalité la suit durant toute sa vie d’adulte, et sous les différentes pressions de la police et de ce qu’elle appelle “collègues larbins”, elle finit par décréter appartenir à sa propre agence de détectives consultants. Elle s’entraîne dès ses vingt et un ans à l’arme de poings, et décroche un permis de port d’armes l’année suivante. Fine gâchette, ses capacités motrices sont malheureusement loin de ses capacités intellectuelles, mais le tout est suffisamment avancé pour surpasser n’importe quel petit criminel en devenir.


Allan coupe rapidement les ponts avec sa famille, se contentant de quelques cartes et autres moyens de communication archaïques pour donner de ses nouvelles de temps à autres. Eloignée de toute attache émotionnelle, elle ne prend ni le temps de se faire des amis, et déroge aisément à toute forme de complicité avec les quelques rares à se considérer comme ses “pairs”. Résolvant coup sur coup enquêtes tordues et vies disloquées par un meurtre, un vol, une dérobade ou une danse de bal, le nom de Lovecraft devient connut au fur et à mesure que la jeune femme prend de l’âge. Vue comme insupportable, indomptable, malicieuse, pénible et indispensable, bons nombres deviennent ses ennemis. Amusée, Allan leur donne toujours la réplique, et fais en sorte de toujours gagner. Mais sa vie telle qu’elle est finit par l’ennuyer. Les cascades ne sont plus aussi frénétiques, les enquêtes plus aussi passionnantes, comme si l’amour du meurtre avait disparu depuis la sauvagerie de Manson ou du Reaper. C’est alors qu’un soir, une belle nuit à Londres, Allan pousse la porte de son appartement de Camden Town et est ébloui par une vive lumière blanche.


Ses sens se perdent, comme sa conscience, dans une brume froide et enflammée. Sa perception se rouvre sur un sourire qu’elle reconnaît sadique. Une annonce, de brèves explications. Un Dieu, une utopie, Utopia. La frayeur laisse place à l’interrogation.


“Ha oui, un paradis ?”
On lui annonce son don. Il ne s’agit ni du feu, ni de la clairvoyance, ni de télékinésie. Allan aurait été curieuse d’être télépathe ou de faire bouger les morts. Mais dans un nouveau monde et dans sa nouvelle vie, devant son nouveau Dieu, on lui annonce qu’elle possède désormais une vision supérieure à tout être vivant. Elle sourit. Un nouveau jeu lui tend les bras, un nouveau départ, une nouvelle mort. Un plus grand sourire s’étire sur son visage fin. Gouvernement ? Des idiots. Fidèles ? Des naïfs. Neutres ? Rien n’est pire que l’indécision. Hérétiques ? Leur faiblesse réside en l’attention qu’on leur accorde.


Allan Lovecraft serait la dissidente de l’utopie, l’oiseau-niche de l’idée, la déconstruction du parfait, l’annonce de l’ancien comme du nouveau. La malice et le jeu serait de mise, elle serait acteur et non spectateur, c’était décidé.


Allan Lovecraft, Détective armée, Dissidente Chaotique, venait d’arriver à Utopia. “Pour leur stupidité comme pour le pire.”


(à venir)

__________________________________________________________________________________

Personnel


» Code du Règlement :
OK.
» Double Compte :
Nope
» Expérience de RP :
quelques années dans les pattes (et même les pâtes)
» Votre avis sur le Forum :
Très joli, rien à redire pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Noah D. Hawkins
avatar

Noah D. Hawkins
Poings Ardents (Chef des Hérétiques)



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Allan ou le désordre pour lubie   Mer 26 Oct - 20:05


Bienvenue sur le forum Allan !

J'ai beaucoup aimé lire ta présentation et ton style me plait également. Je ne vais pas passer par quatre chemins : toi et moi dans un rp (enfin pas nécessairement avec Noah hein) !
Ta fiche est validée ! Tu peux maintenant te rendre dans les registres pour recenser ton personnage. Ensuite il faudra que tu fasse ta fiche de liens et celle de ton pouvoir. Et puis, la grande aventure commence ! :D

Si tu as des questions, n'hésites surtout pas.
Revenir en haut Aller en bas
Allan Lovecraft
avatar

Allan Lovecraft
Dissidente Chaotique



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Allan ou le désordre pour lubie   Mer 26 Oct - 20:12

Je suis ravie que ma présentation ait plu ! ~
Je me suis lancée dans un exercice bien différent de mon style habituel... aussi je risque parfois de manquer de clarté, faudra pas hésiter à me le signaler. Merci ! Et je te proposerai même de me guider pour mon premier rp une fois mon recensement fait (que je vais faire de ce pas).
Merci encore ~
Revenir en haut Aller en bas
Noah D. Hawkins
avatar

Noah D. Hawkins
Poings Ardents (Chef des Hérétiques)



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Allan ou le désordre pour lubie   Mer 26 Oct - 20:19

Je t'en prie ! Et ce sera avec plaisir. On pourra en discuter par mp si tu veux. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Calypso Collins
avatar

Calypso Collins
Ningyô no kage (Ancienne criminelle)



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Allan ou le désordre pour lubie   Jeu 27 Oct - 9:57

Bonjour et bienvenue Allan !
J'espère que tu te plairas parmi nous :3
Ce que je peux te dire sur ta fiche c'est qu'elle est génial *-* j'ai adoré la lire ! Je sens que Allan va mettre encore plus la pagaille à Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Allan Lovecraft
avatar

Allan Lovecraft
Dissidente Chaotique



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Allan ou le désordre pour lubie   Jeu 27 Oct - 10:28

Houu mais si je fais tant d'effets à des joueurs qui sont mes aînés... que faire ?! Je vais avoir peur de vous décevoir moi...//SBAFF//
En tout cas merci pour l’accueil. Je ne vais rien promettre, mais de mémoire je n'ai jamais abandonné de manière sale les forums sur lesquels j'étais. Le contexte de LTM me plait énormément, et je ne compte pas faire de double compte ; Allan risque de me prendre beaucoup trop d’investissement dans mes réponses krkr. Sur ce, au plaisir de rp avec vous tous !
Revenir en haut Aller en bas
Ayu Horrow
avatar

Ayu Horrow
Le Prince psychopathe



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Allan ou le désordre pour lubie   Jeu 27 Oct - 10:56

Bienv'nue
Je suis curieuse de voir ce que ton perso réserve à ce forum ^^
Revenir en haut Aller en bas
Allan Lovecraft
avatar

Allan Lovecraft
Dissidente Chaotique



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Allan ou le désordre pour lubie   Jeu 27 Oct - 10:58

Je suis également curieuse de jusqu'où je vais réussir à pousser la bête tiens ! *hype*
Revenir en haut Aller en bas
Maël Andersen
avatar

Maël Andersen
Wrath (Coéquipier de Valentina)



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Allan ou le désordre pour lubie   Jeu 27 Oct - 21:18


Avec un peu de retard je te souhaite la bienvenue sur LTM
J'espère que tu plairas parmi nous et si tu as des questions, nous sommes dispo

J'aime beaucoup ta présentation ; j'aime ta façon d'écrire, c'est très agréable à lire
Je pense que ton personnage va être très intéressant

Encore bienvenue à toi, ravis de voir une nouvelle tête sur Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé




messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Allan ou le désordre pour lubie   

Revenir en haut Aller en bas
 

Allan ou le désordre pour lubie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» melon au jambon
» lourde chute pour allan jlr
» Ruslan Fedotenko au ballotage pour 48H
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lost Time Memory :: Préface :: Présentations :: Présentations validées-