AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ryu Abarai- Le fantôme d'Utopia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryu Abarai
avatar

Ryu Abarai
Ghost (Bras droit de Jon)



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Ryu Abarai- Le fantôme d'Utopia   Lun 12 Sep - 11:31

• Ryu Abarai •


__________________________________________________________________________________

Carte d'identité 1


» Âge :
24 ans.
» Camp :
Gouvernement.
» Pouvoir :
Forme fantomatique.
» Arme :
Katana.

Carte d'identité 2


» Rang :
Ghost.
» Pays d'origine :
Japon.
» Orientation sexuelle :
Hétérosexuelle.
» Date de naissance :
25 août.


__________________________________________________________________________________

Caractère

Je suis quelqu’un de créatif et de sociable ; je suis du genre à utiliser tout ce que j’ai à ma disposition autour de moi pour ce que j’ai en tête.
Alors que je préférais fuir les entraînements de mon grand-père, aujourd’hui je m’entraîne tous les jours, aussi bien au maniement de l’arme qu’au combat au corps à corps. C’est comme ça que j’ai réussi à maîtriser ma nouvelle enveloppe charnelle et que je suis devenu plus rigoureux dans ce que je fais.
Je me considère comme quelqu’un de loyal et de consciencieux; je vais au bout des choses et je suis prêt à donner ma vie pour mes amis surtout en ces temps instables.
Ma sœur disait que je la couvais trop, mais moi je préfère dire que j’adorais la protéger. Tous ceux qui la faisaient pleurer, ont eu affaire à moi. Depuis que je suis à Utopia, ce côté protecteur ne touche plus que ma jumelle, mais aussi tous ceux qui me sont cher sans exception.
Tout comme ma sœur, je suis un peu compétitif, un chouia borné quand je suis mal luné et surtout je ne me laisse pas marcher sur les pieds.

__________________________________________________________________________________

Histoire

J’ai lu une fois dans un livre que dans certaines anciennes civilisations, les personnes possédaient deux noms : celui qui leur était donné à la naissance par leurs parents et celui de leur âme…
A ce moment-là, j’habitais encore Kyoto et je ne croyais pas vraiment à ces histoires. Ma maison était accolée à un temple où mes grands-parents faisaient des offices, tandis que mes parents étaient propriétaires d’un café dans le centre historique de la ville, reconnu pour ses pâtisseries. J’avais eu la chance de ne pas naître enfant unique : j’étais né 10 minutes avant celle qui était mon double au féminin et que j’adorais malgré nos « gentilles disputes ».
Je me rappelle que dès que nous le pouvions, nous aidions nos parents : moi en salle avec notre père et elle en cuisine avec notre mère. Sinon nous nous entraînions sous l’œil attentif de notre maître qui n’était autre que notre grand-père.
C’est à notre entrée en primaire, que ce dernier s’était mis en tête de nous apprendre le maniement d’armes traditionnelles : le katana pour moi et le naginata pour ma sœur ; soit disant dans le but de perpétuer la tradition familiale. Tant que j’étais petit, je trouvais cela amusant mais plus les années passaient et plus l’entraînement devenait difficile à supporter. J’avais presque l’impression qu’il voulait qu’on gagne tous les deux une médaille d’or aux Jeux Olympiques…Je remercie quand même mon grand-père d’avoir été si tenace avec moi, même si je dois bien avouer que plus d’une fois j’ai essayé de sécher ses entraînements, car si je suis là où je suis aujourd’hui c’est en partie grâce à lui.
Le tournant de ma vie a été quand ma sœur a décidé de partir étudié à l’étranger. Nos grands-parents et notre père ont refusé d’emblée, soit disant parce que ce n’était pas le bon moment pour elle; mais son envie d’aller voir ailleurs m’avait incité à faire de même et là bizarrement ils ont tous accepté sans bronché. Je pense d’ailleurs qu’ils doivent regretter d’avoir accepté si facilement de m’avoir envoyé à l’étranger : s’ils avaient su ce qui m’arriverai, jamais ils ne m’auraient mis dans cet avion…Sur la dizaine d’heures prévues pour arriver en Europe, il n’en avait fallu que cinq pour que ma vie tourne au cauchemar. Tout le monde sait que la météo est imprévisible et bien ce soir-là, une tempête avait éclaté sur notre chemin sans que l’on puisse l’éviter. Je me souviens des fortes turbulences, de la pluie qui frappait sur les hublots et des éclairs qui zébraient le ciel. De là où j’étais assis je pouvais voir les allers et venues des membres de l’équipage ; même s’ils essayaient de nous rassurer, leurs visages montraient qu’ils étaient terrifiés. Je me rappelle m’avoir dit que quelque chose de mauvais se tramait et j’étais loin de m’imaginer ce qui allait se passer.
Prenant tout le monde par surprise, un éclair décida de foudroyer à ce moment-là un des moteurs latéral, le faisant exploser. La suite des évènements s’était passée à vitesse grand V. L’avion s’était mis à piquer brutalement vers le bas et en moins de quelques minutes l’habitacle prit feu à cause de la vitesse.
Si les Enfers existaient bel et bien, cet avion en avait été l’incarnation. La chaleur nous avait étouffé et le feu nous avait brûlé jusqu’aux os. Certains passagers étaient morts rapidement, mais pas moi. Quelque chose avait voulu me garder en vie alors que je ne voulais qu’une seule chose : que tout cela s’arrête et que l’avion se crashe au plus vite pour que la souffrance disparaisse.
J’étais encore conscient de ce qui se passait autour de moi, mais mon corps ne m’appartenait plus. Je ne sentais plus ni mes jambes, ni mes bras. Alors que je fermais les yeux pour adresser, ce que je pensais être une dernière prière silencieuse à ma famille, j’entendis une voix qui m’emporta loin des cris et du désespoir. Comme par magie, j’avais été téléporté hors de cette prison de flamme. La chaleur avait été remplacée par une douce brise qui me faisait mal à chaque fois qu’elle entrait en contact avec ma peau calcinée et respirer était devenu la chose la plus difficile que je devais faire.
« Veux-tu que j’arrête ta souffrance ? »
Celui qui m’avait sorti de là, était apparu au-dessus de moi. Son visage était à moitié cacher par un masque tandis que ses yeux me regardaient avec une certaine tristesse. Je ne savais pas qui il était, mais je lui en étais reconnaissant de l’aide qu’il me proposait. Comme mes cordes vocales avaient succombées aux flammes, j’avais essayé d’hocher la tête en espérant que mon sauveur comprenne qu’il pouvait me donner le coup de grâce.
Alors que je m’attendais à ce que l’inconnu sorte une arme pour en finir avec ma vie, il positionna sa main au-dessus de mon corps et la fit monter comme s’il tirait quelque chose. Moi qui avait espérer qu’il en finirait rapidement par je ne sais quel moyen, j’eus la sensation d’être extrait de mon corps. La douleur était alors telle que je voulais faire comprendre à l’inconnu d’arrêter ; je préférais mourir à petit feu que de subir un tel supplice.
A ma grande surprise, la douleur disparue, comme s’il avait lu dans mes pensées. Quand j’ouvris mes yeux pour voir ce qui venait de se passer, je découvris mon corps carbonisé à mes pieds tandis que je flottais au-dessus.
L’inconnu m’expliqua alors, qu’il était le Maître des lieux et que libérer mon âme de son emprise corporelle, avait été le seul moyen de me sauver ; j’étais ainsi devenu le seul et unique fantôme d’Utopia. Il poursuivit son explication en me précisant que si je le souhaitais vraiment, je pouvais décider de posséder un seul être humain de mon choix, pour ensuite disparaitre, emportant avec lui les restes de mon ancienne vie.
Je me souviens avoir vagabondé pendant plusieurs jours après ma rencontre avec le Maître, la tête remplie de questions. Je ne connaissais rien de ce nouveau monde et j’étais devenu ce que beaucoup refuse de croire, mais bizarrement je ne détestais pas le Maître. J’étais certes triste d’avoir été séparé de ma famille de la sorte mais il m’avait sauvé de la mort en m’offrant une deuxième chance.
Au bout d’une semaine d’errance, l’idée de trouver un corps se fit plus vive dans mon esprit. J’avais envie d’interagir à nouveau avec le monde physique et de redevenir un homme de chair et de sang. C’est à ce moment-là que j’ai rencontré celui qui allait devenir mon frère d’armes et qui m’appris à mes dépends que certaines personnes pouvaient discerner ma forme fantomatique; je ne savais pas encore pourquoi cela était possible, mais j’étais heureux d’apprendre que même en tant que fantôme, je n’étais pas vouer à une totale solitude.
Il m’avait donné l’idée de me rendre à l’hôpital et de prendre possession du corps d’un mourant. Ce que je fis. Heureusement pour le pays et malheureusement pour moi, les personnes qui attendaient la mort à Utopia, n’étaient pas si nombreuses que ça et je mis un certain temps pour trouver mon nouveau corps. Au bout de trois jours d’attente, je trouvai enfin celui dont j’allais endosser l’identité ; je préférais faire croître à un rétablissement miracle de mon hôte que de vivre sous ma réelle identité avec un corps qui n’était pas le mien.
Pendant 2 ans, j’en ai appris davantage sur ma nouvelle condition, ce nouveau monde et ses habitants, sans jamais rien faire. Mais il y a un an, j’ai décidé qu’il était temps pour moi de faire bouger les choses ; Utopia pourrissait de l’intérieur, il fallait y remédier. Aujourd’hui il était temps que le fantôme d’Utopia sorte complètement de l’ombre…

__________________________________________________________________________________

Personnel


» Code du Règlement :
OK.
» Double Compte :
Rya & Gabriel.
» Expérience de RP :
Je ne compte pas vraiment mais ça fait quelques années déjà xD.
» Votre avis sur le Forum :
Toujours aussi bien *-*.
Revenir en haut Aller en bas
Tyrone Pines
avatar

Tyrone Pines
Pine Tree



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Ryu Abarai- Le fantôme d'Utopia   Lun 12 Sep - 14:00

Bienvenue à ton perso *-*
Revenir en haut Aller en bas
Maël Andersen
avatar

Maël Andersen
Wrath (Coéquipier de Valentina)



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Ryu Abarai- Le fantôme d'Utopia   Lun 12 Sep - 17:43

Oh mais attends l'acteur sur ton avatar il joue dans The Messengers non ? Il fait Lucifer si je me trompe pas :D Quoiqu'il en soit, ton personnages m'a l'air vraiment intéressant, l'idée du pouvoir est original et son arrivé sur Utopia est peu commune ! Tu es donc officiellement validé ! N'oublie pas de passer dans les registres pour recenser ton pouvoir et ton avatar, ainsi que de poster ta fiche de pouvoir et ta fiche de liens ;) Enfin tu connais la maison mais je te le redit quand même, si tu as besoin n'hésite pas :p
Revenir en haut Aller en bas
Ryu Abarai
avatar

Ryu Abarai
Ghost (Bras droit de Jon)



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Ryu Abarai- Le fantôme d'Utopia   Lun 12 Sep - 19:53

Merci Tyrone :)

Maël: Oui c'est bien lui et tu ne te trompes pas c'est bien lui qui joue le diable :D
Je suis contente que mon perso plaise ^^
Je vais aller faire le tour des registres maintenant avant d'oublier ;)
Revenir en haut Aller en bas
Jon Stark
avatar

Jon Stark
Leader de l'Elite



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Ryu Abarai- Le fantôme d'Utopia   Lun 12 Sep - 20:34

Bienvenue mon frère de champ de bataille ! Jon et Ghost sont enfin réunis !
J'aime la façon dont tu as écris ton histoire *-* Ton apparition vas être un véritable choque pour tu sais qui x)
Joli avatar/PAN XD
Revenir en haut Aller en bas
Ryu Abarai
avatar

Ryu Abarai
Ghost (Bras droit de Jon)



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Ryu Abarai- Le fantôme d'Utopia   Lun 12 Sep - 20:53

Merci J. ! La golden pair est enfin réunie ! :D
Faudrait déjà qu'elle soit au courant x)
J'adore les créas de cet artiste ;)
Revenir en haut Aller en bas
Jon Stark
avatar

Jon Stark
Leader de l'Elite



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Ryu Abarai- Le fantôme d'Utopia   Lun 12 Sep - 21:04

Ouais mais elle vas l'être un jour ou l'autre ^^
De cet artiste xD Tu exagère xD
Revenir en haut Aller en bas
Judith Turner
avatar

Judith Turner
Soldier (Soldat de l'Elite)



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Ryu Abarai- Le fantôme d'Utopia   Mar 13 Sep - 15:50

Bienvenue à ton nouveau personnage, il est vraiment particulier pour le coup ! On se "croisera" sûrement puisque Judith fera partie de l'élite. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Ryu Abarai
avatar

Ryu Abarai
Ghost (Bras droit de Jon)



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Ryu Abarai- Le fantôme d'Utopia   Mer 14 Sep - 8:39

Merci! C'est sûr qu'il y en a pas deux comme lui xD
J'espère bien que l'on se "croisera", étant donné qu'il fait partie de l'élite ;)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé




messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Ryu Abarai- Le fantôme d'Utopia   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ryu Abarai- Le fantôme d'Utopia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bienvenue Bertrand, diplomate pour New Utopia et le NSK
» Gâteau des fantômes
» Cédric Diggory [ Pouffy-Fantôme ]
» Un fantôme
» [UPTOBOX] Les Fantômes du Titanic [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lost Time Memory :: Préface :: Présentations :: Présentations validées-