AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kill the boy and let the man be born | Jon Stark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jon Stark
avatar

Jon Stark
Leader de l'Elite



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Kill the boy and let the man be born | Jon Stark   Ven 29 Juil - 22:07

• Jon Stark •


__________________________________________________________________________________

Carte d'identité 1


» Âge :
29 ans.
» Camp :
Gouvernement.
» Pouvoir :
Séisme.
» Arme :
Épée.

Carte d'identité 2


» Rang :
Écrire ici.
» Pays d'origine :
Etats-Unis.
» Orientation sexuelle :
Hétéro.
» Date de naissance :
26 décembre 1986.


__________________________________________________________________________________

Caractère

Depuis tout petit, tu avais été quelqu’un d’intelligent et de sérieux. Bien sûr, quelques fois tu avais fait des bêtises comme tous les enfants, mais rien de grave. Tu connaissais les limites qu’on t’imposait et tu ne l’as dépassais jamais.
Tu savais comment utiliser cette intelligence lors de tes missions. Beaucoup furent impressionné par cela, mais aussi par ton sang froid. Tu ne perdais jamais l’objectif que tu te fixais et tu mettais toujours tout en œuvre pour y parvenir et c’était sans doute grâce à cela que tu avais été récompensé par tes supérieurs.
Déjà très jeune, on te trouvait mature. Peut être que c’était à cause de la relation que tu entretenais avec ton père qui t’avais poussé à devenir un homme avant l’âge. Toutefois, tu étais quelqu’un d’assez social et de gentil. Les gens étaient attirés par toi car ta compagnie était appréciable. Parfois, cette gentillesse te faisait défaut et tu ne voyais pas forcément les pièges qui se refermaient sur toi. A vouloir prendre la défense de quelque uns, des rivaux s’étaient mis sur ton chemin. Tu donnais ta confiance aux gens, alors que certain ne le méritais pas.
Tout le monde te connaissait pour être quelqu’un de fort et franc. Tu disais toujours se que tu pensais, quitte à te crée des ennemis. Mais ce n’était pas à cause de ça que tu allais changer de caractère.
Tu étais le Jon fort et gentil que tout le monde appréciait, ce n’était pas aujourd’hui que tu allais changer.

__________________________________________________________________________________

Histoire

Chapitre I
Des cries et des pleurent d’un bébé résonnait dans la salle d’accouchement. La naissance d’un nourrisson était toujours signe de joie pour chaque individu, mais ce jour-là ce ne fut pas le cas.
Tandis qu’une infirmière s’occupait de toi, ta mère mourrait à petit feu non loin. Son sang tapissait les draps blancs de l’hôpital. Ton père lui, pleurait tout en tenant la main de sa bien aimé et en l’appelant par son prénom. Tes pleurent avait cessé, mais pas ceux de ton paternel qui venait de perdre la femme qu’il aimait.
Le 26 décembre 1986:
- Naissance de Jon Stark
- Décès de Crystal Stark

Chapitre II

Sans mère à tes côtés, tu n’avais jamais pu connaître la tendresse que celle-ci pouvait t’offrir et ce n’était certainement pas ton père qui l’allait t’en donner.
Petit, tu n’avais jamais réellement compris cette distance qu’il avait imposée entre lui et toi. Certes, il agissait comme un papa, mais tu sentais bien la froideur dans ses mains quand il te prenait dans ses bras. Son regard était vide d’émotion quand il te regardait. Ses sourires étaient faux. Rien de se qu’il t’offrait était sincère car tu ne le méritais pas. Après tout, tu étais celui qui avait tué sa femme. Tu étais un meurtrier.

Chapitre III
Installé sur le rebord de la fenêtre, tu regardais les saisons défiler devant toi. Tu ne l’avais pas remarqué, mais tu étais déjà devenu un jeune homme.
Au collège, comme au lycée tu excellais dans tous les domaines. Tu voulais rendre ton père fier. Tu souhaitais juste qu'il puisse un jour te sourire comme sur les photos où il était avec ta mère. Oui, un simple sourire te suffisait pour pouvoir te rendre heureux, mais en retour tu n’avais droit qu’à une caresse sur la tête et de cette phrase : « Je suis fier de toi, Jon. »
Le ton était toujours le même. Calme et froid. Toi tu le regardais s’éloigner tout en te demandant si un jour il arrivait à t’appeler, mon fils.

Chapitre IV

La relation entre ton père et toi n’avait pas changé et pourtant durant des années tu avais fais des efforts pour tenter de renforcer votre lien, mais à part que vous ayez le même sang rien ne vous liez réellement.
Finalement, tu avais choisi de fuir loin de cette fausse atmosphère d’amour. Ton choix de métier n’avait pas été pris à la légère et tu te pensais prêt à servir ton pays. Tu t’étais inscris dans une école militaire en sachant très bien la difficulté qu’il allait t’attendre là-bas.

Chapitre V

Tu étais arrivé sur la base militaire. Tes supérieurs étaient impressionnants et effrayant. L’un d’entre eux avait été particulièrement dur le jour de ton arrivé. Un souffre douleur en plus sur sa liste pensa tu, mais tu n’étais pas un homme à te laisser faire même si cela te coûtait ta place. La franchisse n’était pas quelques choses que ton supérieur semblait apprécier et il te fit bien comprendre en te mettant de corvée ce jour là.

Ton attitude avait eu le don d’attirer de nombreuses personnes vers toi. Beaucoup avait aimé la façon dont tu disais les choses. Pour certain, tu étais devenu un modèle malgré le fait que tu sois un simple soldat.

Chapitre VI
Les entrainements et les missions n’avaient plus de secret pour toi à présent. Tu étais devenu beaucoup plus fort qu’à tes débuts. Le petit Jon qui était arrivé était devenu un homme.
Nombreux de tes supérieurs avaient remarqué tes exploits et c’était sans doute grâce à cela que tu étais monté en grade.
Tes compagnons de batailles étaient heureux de ton nouveau rôle. Combien de fois t’avaient-ils félicité ? Cela était incalculable. En les voyants aussi fiers de toi, tu te demandas si cela serait le cas de ton père.

Chapitre VII
La guerre faisait rage. L’armée avait besoin de plus d’homme sur le terrain. Evidemment, on te demanda de t’y rendre sans connaître ta date retour. Là-bas s’était soit la victoire, soit la mort qui t’attendais.
Prenant conscience que tu ne pourrais plus jamais revenir, tu décidas de revoir ton père une dernière fois.

Pendant quelques secondes, tu étais resté au pied de la porte à regarder le paillasson où il était inscrit un « Welcome ». Tu trouvas cela franchement ironique car étais-tu réellement le bienvenu ?
Finalement, tu te décidas à toquer. Derrière cette porte, un homme t’ouvrir. Tu reconnaissais ce regard, mais pas ce visage. Ton père se tenait en face de toi, mais il avait l’air d’un mort qu’on venait de tirer de son long sommeil. Ses joues étaient creusées, son teint terne et son corps frêle. Qu’étais devenu cet homme puissant à la carrure impressionnante ? Etait-ce ton départ qui le transforma ainsi ? Pendant un moment, tu t’en voulais de l’avoir laissé tout seul.
Ton père, lui te laissa rentrer en te voyant. Toujours accompagné du sourire que tu détestais tant. Après un long moment de silence, tu avais décidé de le briser en prenant de ses nouvelles. Ces réponses étaient tous très courts, comme si il ne souhaitait pas te parler.
Un nouveau silence s’était installé entre vous. Tu voulais lui parler de ta vie, des exploits que tu avais accompli, mais est ce que cela allait l’intéresser. Il avait fort à parier que non, alors tu t’étais tu.
Finalement, ce fut ton père qui reprit la discussion tout en fumant sa cigarette. Son regard était rivé à l’extérieur et sa voix était calme quand il t’annonça doucement : « Je vais mourir, Jon. J’ai un cancer des poumons en fasse terminal. » Toi, tu étais resté assis à le regarder sans rien dire. Aucun mot n’arrivait à sortir de ta bouche. Que pouvais-tu dire à un condamné à mort ? Rien ne pouvait le réconforter et ce n’était certainement pas l’annonce de ton départ qui l’allait le rendre heureux. Alors tu t’étais contenté à regarder le sol pour cacher tes larmes.

Chapitre VIII

Ta visite chez ton père ne t’avait pas permit de lui annoncer ton départ en guerre dans un autre pays. Tu avais décidé de ne pas lui en parler, mais tu avais quand même réussi à le prendre dans tes bras une dernière fois. Pour la première fois de toute ta vie, tu avais eu l’impression de sentir de la chaleur dans cette accolade. Nul doute qu’il avait peur que la mort ne vienne le chercher comme elle l’avait fait avec sa femme.

Chapitre IX

Te voilà maintenant loin de ton pays de naissance et sur un autre continent. Les missions étaient simples, vous étiez chargés d’arrêter le camp ennemi par tous les moyens. Chaque jour, tu mettais ta vie en danger et chaque jour tu y passais de peu. Jusqu’à ce jour…
On t’avait informé qu’un groupe ennemi avait pris en otage des civils. Tu étais le seul proche des lieux et tu devais le reconnaitre, tu avais été bête d’avoir foncé tête baissée. Dans le dit bâtiment, il n’y avait personne. Ni bandits, ni civils, seul ton ancien supérieur était sur le lieu. Tu n’avais pas compris que cela s’agissait d’un piège mit en place par lui. Alors que tu lui demandais des explications celui-ci se rapprocha de toi pour te planter un couteau dans l’abdomen. Son regard était vide, mais son sourire était mauvais. Il avait placé sa bouche à côté de ton oreille et t’avait murmuré : « Tu n’es qu’un enfant qui se fait passer pour un grand en me volant ma place…adieu. » Et ce fut sur ce dernier mot qu’il retira son couteau de ton corps pour finalement te pousser dans le vide.
Durant ta chute, tu avais pu croiser le regard d’un homme qui te haïssait. Tu sentais le vent frapper contre ton dos et doucement une lumière enveloppa ton corps. Elle était chaude et agréable. Tu fermas les yeux en pensant que c’était la fin.

Chapitre X

Autour de toi, tu arrivais à entendre le vent siffler. Tu sentais tes cheveux caresser ton visage puis doucement tu ouvris les yeux. En face de toi, s’étendait un ciel bleu. A tes côtés un homme t’accueilli le sourire aux lèvres, il te rappela celui-ci de ton père. Tu n’avais prononcé aucun mot comme si tu étais incapable de parler. Tu essayais de rassembler tes souvenirs et tu te demandas si tu étais mort.
L’homme se présenta à toi et t’expliqua se que tu faisais ici. Tu avais appris que tu t’étais retrouvé dans un monde nommé Utopia et qu’il en était le créateur. Tu avais été choisi comme élu du Maître pour vivre une nouvelle vie, mais toi tu ne semblais pas vraiment l’écouter. Ton esprit était ailleurs et il semblait l’avoir remarqué. Cet homme réussi à attirer ton attention en te parlant de pouvoir qu’il offrait à ces habitants. Ton ris avais été hypocrite à ce moment-là, tu ne le croyais pas puis il fit référence à la blesser que ton ancien supérieur t’avait infligé et qui avait disparu grâce à lui. Tu avais beau vérifier, il disait vrai. Sur ce moment, tu ne savais pas quoi penser et tu lui apportas un peu plus ton attention.

Chapitre XI
Ce Maître t’avait expliqué tout dont tu avais besoin à savoir sur ce monde. Tant d’information à avaler avait été difficile, mais tu avais finalement compris qu’il ne plaisantait pas. Il t’avait offert un don puissant en espérant t’avoir à ses côtés, tu n’avais pas accepté. Tu estimais que si tu devais vivre dans un nouveau monde, tu devais construis une nouvelle vie et que tu ne ne devais pas répéter ta vie sur Terre ici.
Tu commençais à t’habituer à la vie tranquille d’Utopia jusqu’au jour où une guerre fut déclarée. Tu connaissais très bien l’existence des différents groupes, mais tu ne t’étais pas attendu à en arriver là. Cela était sans doute plus fort que toi, mais voir la détresse dans le regard des gens te poussa à accepter la requête du Maître.

Chapitre XII

Tu étais à présent un membre du gouvernement. Tu effectuais des missions pour sécuriser le pays. Tes nouveaux collègues furent impressionnés par ton expérience. Travailler en tant que militaire t’avais appris énormément de chose et tu n’avais pas hésité à le faire partager.
Puis un jour, une tragédie s’abattit sur le pays. Un attentat avait eu lieu au portail. Comme de nombreuses personnes, tu avais étais choqué et énervé qu’on puisse s’attaquer à des innocents. Encore une fois, tu avais foncé tête baissée, mais cette fois tu avais réussi à sauver plusieurs vies.

Chapitre XIII

Tes nombreux sauvetages n’étaient pas passé inaperçu. Tes exploits avaient été félicités et tu avais même eu une proposition de la part de ta supérieure. Valentina Westenberg, avait pris connaissance de ce que tu avais fais les jours des nombreuses attaques des dissidents et elle estimait que tu étais le plus apte à devenir le leader d’un groupe qu’elle voulait crée. Celui-ci avait pour but de stopper toutes menaces ennemies. Seuls les meilleurs combattants étaient invités à rejoindre cette élite, mais pour que cela puisse ce réaliser, elle avait besoin de quelqu’un de fort pour guider ces hommes et femmes au combat et tu fus celui qu’elle avait choisi. Tu avais été flatté, mais tu avais beaucoup hésité à reprendre une place aussi importante. Tu ne souhaitais pas que ton passé se reproduise ici, mais ta supérieure avait réussi à trouver les mots pour te rassurer. Après plusieurs échanges entre vous deux, tu acceptas de devenir le leader de cette élite.
A présent, tu étais à la tête de plusieurs hommes et femmes et tu étais prêt à mettre un terme à la terreur qu'avait mit ces dissidents.

__________________________________________________________________________________

Personnel


» Code du Règlement :
OK.
» Double Compte :
Oui.
» Expérience de RP :
Oui.
» Votre avis sur le Forum :
Oui /PAN xD Toujours aussi génial et c'est pour cela que je fais un nouveau DC.
Revenir en haut Aller en bas
Jon Stark
avatar

Jon Stark
Leader de l'Elite



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Kill the boy and let the man be born | Jon Stark   Lun 1 Aoû - 13:49

Moi: Oh mais quel magnifique fiche. Quel histoire émouvante mon cher. Bravo !
Jon: Merci mon amour. Je suis content que cela t'ai plu.
Moi: Et comment que ça m'as plu ! Je t'aim/PAN

Ok j'arrête la schizophrénie pour vous dire que j'ai enfin terminé ma fiche de présentation ! J'espère que cette forme d'écriture ne vas pas vous dérangez. Bonne lecture (car oui c'est très long) et surtout bonne chance pour lire ces 2000 mots
Revenir en haut Aller en bas
Judith Turner
avatar

Judith Turner
Soldier (Soldat de l'Elite)



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Kill the boy and let the man be born | Jon Stark   Lun 1 Aoû - 15:59

Oh bah je me sens moins seule dans ma schizophrénie tiens. Bienvenue au club et surtout bienvenue à Jon hein.
Ce que je lis me donne envie. De RP hein, coquine. J'ai hâte qu'on s'y mette ! Et puis le "tu" c'est vrai que ça change et tu as l'air de bien t'en sortir avec !
Du coup tu es validée et il ne te reste plus qu'à faire l'habituel tour aux registres et tes fiches.
Revenir en haut Aller en bas
Jon Stark
avatar

Jon Stark
Leader de l'Elite



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Kill the boy and let the man be born | Jon Stark   Lun 1 Aoû - 16:29

Merci de m'accueillir dans ce monde de fou

Ah oui tu as envie de RP , c'est surprenant Oui ça change beaucoup et maintenant j'ai du mal à écrire mes rp sans me tromper. A force d'écrire cette histoire je me suis déjà habituée à écrire en "tu" xD
Chouette *-* Je cours faire le tours au registre ! :3
Revenir en haut Aller en bas
Maël Andersen
avatar

Maël Andersen
Wrath (Coéquipier de Valentina)



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Kill the boy and let the man be born | Jon Stark   Lun 1 Aoû - 20:27

Re Bienvenue mon bon vieux Bro :bros:

J'aime ton personnage, son histoire et sa relation qu'il à avec son père :bade:
En tout cas ça promets d'être intéressant pour le futur tout ça ! :fufu:

Tu maîtrise bien l'écriture à la deuxième personne d'ailleurs ! (Moi perso j'ai tendance déjà à mélanger la première personne et la troisième dans un même RP alors je te raconte pas :leul:).

(Vos avatars ).
Revenir en haut Aller en bas
Jon Stark
avatar

Jon Stark
Leader de l'Elite



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Kill the boy and let the man be born | Jon Stark   Mar 2 Aoû - 14:38

Merci mon Bro :bros:
Tu aimes sa relation avec son père ? Espèce de monstre ! Ne vois-tu pas qu'il n'aime pas réellement son fils *part en pleurent* /PAN Je rigole xD Je suis contente que mon personnage te plaise :3
Héhé oui en effet ça va être intéressant 8)
Oh merci ! Haha oui je comprends moi aussi ça m'arrive parfois x)

(Merci *-* Je t'en prépare pour toi aussi mon Bro)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé




messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Kill the boy and let the man be born | Jon Stark   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kill the boy and let the man be born | Jon Stark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» kill the boy and let the man be born. = artur
» Born to kill all lives...
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
» Who is Josh Groban? Kill yourself!
» Kill points

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lost Time Memory :: Préface :: Présentations :: Présentations validées-