AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Judith Turner » Soldier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Judith Turner
avatar

Judith Turner
Soldier (Soldat de l'Elite)



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Judith Turner » Soldier   Lun 25 Juil - 14:32

• Judith Turner •


__________________________________________________________________________________

Carte d'identité 1


» Âge :
19 ans (à son arrivée)
» Camp :
Neutre
» Pouvoir :
Sensokinésie
» Arme :
Revolver, couteaux

Carte d'identité 2


» Rang :
Soldier
» Pays d'origine :
Islande
» Orientation sexuelle :
Hétérosexuelle
» Date de naissance :
21/02/1992


__________________________________________________________________________________

Caractère

Judith a un mental d’acier et elle ne pleure que très rarement. Ses parents ne lui ont pas laissé l’opportunité de le faire, ce qui en fait un être parfois insensible à certains aléas de la vie. Physiquement, mentalement, elle est capable de résister à beaucoup de choses et à repousser ses limites au maximum. Elle n’est pas du genre à abandonner, car là encore, ses parents ne lui ont pas transmis cette possibilité.

La rousse a beaucoup de connaissances en ce qui concerne la survie, les arts du combats, les techniques militaires et on en passe. Néanmoins, il y a beaucoup d’autres choses qui la dépassent. Parce qu’elle vivait dans un climat de dictature militaire, où tout est carré, ordonné et rien n’est laissé au hasard, elle se retrouve bien souvent à ne pas savoir quoi faire face à une situation banale. Cela en fait une personne plutôt maladroite dans ses mots, souvent jugée trop franche, trop glaciale. Elle est plutôt silencieuse et lorsqu’elle exprime son opinion, elle fait souvent preuve de sarcasme.

Elle est une manipulatrice, une actrice. Après tout, pendant toutes ces années, elle a réussi à faire croire à ses parents qu’elle était totalement engagée dans leur secte, alors qu’elle comptait les jours jusqu’au moment où elle pourrait se barrer de chez elle. Vu le monde dans lequel elle a grandit, elle a tendance à ne plus vouloir croire tout ce qu’on peut bien lui raconter et elle est très méfiante.

Malgré le fait qu'elle déteste son passé forcé, elle ne peut plus se débarasser de son comportement et de ses habitudes militaires.

__________________________________________________________________________________

Histoire

Je suis née dans un petit village d’Islande dont le nom est imprononçable pour les étrangers. Alors oui, je vous épargne ce détail. Mes parents sont tous les deux des militaires et j’ai totalement baigné dans cette ambiance de réveil à 6h00 du matin et de garde-à-vous lorsque je faisais une connerie. Quand je n’étais qu’une enfant, mes parents étaient plutôt modérés.

Et puis il y a eu l’incident qui les a fait basculer du côté obscur et névrosé de la vie. J’avais huit ans quand mon petit frère a été assassiné à la sortie de son école, comme six autres enfants, par un sociopathe meurtrier. Le genre d’événement qui trouble un village entier. Dans leur malheur et leur désespoir, mes parents se sont repliés sur eux-mêmes et ont créé une sorte de mouvement – pour ne pas vous effrayer et nommer cela une secte. Un mélange entre une dictature militaire et de la paranoïa à son paroxysme. Le pire, c’est que ça a plutôt bien fonctionné et que la majeure partie de mes voisins ont tout de suite adhérer.

C’est à partir de ce moment que ma vie est devenue un calvaire sans nom. Mes journées étaient rythmées par les entrainements à tous les aléas de la vie que mes parents m’imposaient. Ils étaient persuadés que des terroristes viendraient un jour éradiquer la population entière de notre pays et que l’assassinat des enfants était un mauvais présage pour l’avenir. Alors j’ai grandi comme ça, dans un climat de psychose malsaine, chaque jour à passer plus de temps à faire du sport qu’à dormir, à étudier diverses techniques de survie en cas d’apocalypse liée à une guerre nucléaire, et j’en passe. Quel épanouissement personnel. Je n’avais même pas le temps de me préoccuper d’avoir un petit ami. De toutes façons, la quasi-totalité des adolescents de mon âge étaient aussi complètement barges et à fond dans cette saleté de secte. Et moi, pendant ce temps, j’attendais avec impatience le jour où je pourrai faire tranquillement le deuil de mon petit frère et me barrer de cette maison de tarés. Ce n’est pas que je n’aime pas mes parents, c’est que je les déteste pour ne pas m’avoir laissé choisir qui je veux être. Le seul avantage que je tire de tout ça, c’est qu’à ma majorité, j’étais déjà un soldat exemplaire, si on oublie que tout ça n’a pas de sens pour moi et que je sais que mon frère est malheureusement simplement la victime d’un psychopathe de plus.

Une année après ma majorité, j’ai décidé de déballer mon sac et de cracher mon venin au visage de mes parents. Je crois qu’on n’aura jamais autant hurlé dans ma maison. J’ai pris le pack de survie que je préparais depuis des mois, rassemblant essentiellement quelques fringues de rechange, des tickets de bus pour rejoindre l’aéroport et de l’argent, et puis j’ai dévalé les escaliers pour claquer une bonne fois pour toute la porte. Mon père a essayé de m’arrêter, en me promettant un avenir plein de dangers si je franchis la limite de mon village. Que le monde est fou et que nous sommes les seuls lucides qui survivront. Je n’ai même pas hésité une seconde, je suis sortie et lorsque la porte a claqué dans mon dos. J’ai eu la sensation de tomber dans un trou reliant le centre de la Terre.

Quand j’ai ouvert les yeux, Le Maître m’a parlé de ce monde, du don qu’il m’offrait. Celui de priver une personne d’un de ses sens. Avec de l’entrainement, il ne doutait pas de ma capacité à pouvoir faire bien plus. Il semblait connaître toute ma vie, toutes mes capacités militaires, physiques, et il me proposa de me joindre à son gouvernement. J’ai aussitôt refusé, ayant en tête de profiter de ma nouvelle liberté conditionnelle. Je n’avais pas envie de participer à une quelconque guerre et c’est pourquoi je décidais d’adopter le camp des neutres, comme ils le nomment tous ici. Mais en cinq années, j'ai pu voir les choses changer et je crois qu'il est temps pour moi d'agir...

__________________________________________________________________________________

Personnel


» Code du Règlement :
En garde, espèce de vieille pute dégarnie !
» Double Compte :
La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît.
» Expérience de RP :
Merlin, i'sait déjà pas monter des blancs en neige, alors préparer une potion de polymorphie… Permettez-moi d'avoir des doutes.
» Votre avis sur le Forum :
Et si je vous dis que vous êtes deux glands, là, vous avez du péremptoire. C’est vous qui voyez.
Revenir en haut Aller en bas
Maël Andersen
avatar

Maël Andersen
Wrath (Coéquipier de Valentina)



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Judith Turner » Soldier   Lun 25 Juil - 18:02


Rebienvenue parmi nous mon Caca estival !
Le décès sur la rubrique personnel :leul:

J'aime beaucoup ton personnage, déjà Sophie Turner est vraiment belle quoi !
Ensuite ton histoire avec les parents chelou, son village sectaire et tout, c'est vachement prenant.
Je me dis qu'avec son éducation militaire ça va envoyer sévère 8D

Et le pouvoir que je trouve quand même carrément cool
Bref j'apprécie, je t'apprécie, je m'apprécie /PAN.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Matheson
avatar

Gabriel Matheson
Infinite Weapon



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Judith Turner » Soldier   Lun 25 Juil - 19:08

Bienvenue, chère demoiselle ! 

Ton histoire est digne des grands thrillers et Sophie Turner colle super bien au personnage avec sa beauté fatale ;)
Revenir en haut Aller en bas
Calypso Collins
avatar

Calypso Collins
Ningyô no kage (Ancienne criminelle)



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Judith Turner » Soldier   Lun 25 Juil - 20:47

SANSA /PAN xD
J'a dévorée ta fiche tellement j'ai kiffé *-* Elle a vraiment eu des parents complètement cinglés :dingo: Mais je te rassure les militaires ne sont pas tous comme ça
Je te souhaite la bienvenue à ton nouveau personnage que j'adore (évidemment) et à bientôt sur le terrain des rp
Revenir en haut Aller en bas
Judith Turner
avatar

Judith Turner
Soldier (Soldat de l'Elite)



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Judith Turner » Soldier   Lun 25 Juil - 21:37

MERCI BANDE DE GENS.

Grenat - Je suis contente que tu aies apprécié cette partie, que dis-je, la partie la plus importe quoi. Les citations de Kaamelott font toujours leur petit effet. :leul:
Oui elle canon, on est d'accord. xD Et oui je pense que ça peut envoyer du pâté une pareille enfance avec un tel pouvoir !

Gabriel - Carrément, un grand thriller. Je suis ravie qu'elle colle bien. 8D

Mi Amor - Roh j'en suis ravie. Je suis contente que ça te plaise. Oui à bientôt pour les RP.:bertom:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé




messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Judith Turner » Soldier   

Revenir en haut Aller en bas
 

Judith Turner » Soldier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ike Turner est mort !
» Dirèktè Lona Sando Joseph pran nan gonm akoz magouy pou madanm li Judith Benoit
» Alex Turner
» William Turner, le Forgeron [Need a second validation]
» Galerie dédiée au corps d'Alex Turner et aux dessins d'un strangulot ( mais surtout sur le corps d'Alex :D)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lost Time Memory :: Préface :: Présentations :: Présentations validées-