AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rebecca, la resplendissante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rebecca Sanders
avatar

Rebecca Sanders
La resplendissante



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Rebecca, la resplendissante   Lun 18 Déc - 13:51

• Rebecca Sanders •


__________________________________________________________________________________

Carte d'identité 1


» Âge :
9 ans
» Camp :
Neutre
» Pouvoir :
Phénix
» Arme :
Ses dents, ses ongles, ses pieds... Et les objets qui lui passent sous la main quand elle n'utilise pas son don

Carte d'identité 2


» Rang :
La resplendissante
» Pays d'origine :
USA
» Orientation sexuelle :
Hétérosexuelle
» Date de naissance :
31 décembre 2007


__________________________________________________________________________________


Caractère

Rebecca est une fillette qui ne manque pas de caractère et qui a une estime de soi démeusurée. Assez égoïste, elle ne sera pas du genre à aider les autres. Le partage est une notion qui lui semble incompréhensible. Pourquoi donnerait-elle des choses qu'elle pourrait garder ? Elle a trop connu les moments où elle n'avait rien, alors si c'est à elle, vous pouvez toujours courir pour le lui reprendre. Elle voit son intérêt à elle avant tout.

La fillette adore que l'on s'intéresse à elle et aimerait que le monde entier l'idôlâtre. N'est-elle pas née dans ce but ? Si, forcément. Elle ne peut concevoir qu'elle a été abandonnée à la naissance, qu'on la laisse pour toujours sans même se soucier de son existence. C'est juste que les autres ne se sont pas encore rendus compte à quel point elle a de la valeur. Un jour, ils comprendront et l'aimeront.

Elle n'est pas une enfant sage. En fait, elle n'obéit que lorsque cela peut lui apporter quelque chose. Dans le cas contraire, elle prend un malin plaisir à faire l'extrême opposé de ce que vous lui demanderez. Plus elle se fait réprimander, plus elle semble jubiler. La fillette n'aime pas s'établir quelque part et prend donc souvent la poudre d'escampette. C'est pour cela qu'aujourd'hui elle traîne les rues et autres lieux d'Utopia. Elle n'a pas de domicile.

Avec les autres enfants ça passe ou ça casse. Soit elle arrive à se faire regarder comme une déesse, soit elle se bat avec eux sans aucune retenue. Ah oui, elle est également extrêmement rancunière et note dans un carnet toutes les choses que les gens ont pu faire contre elle. Attention à vous ! Ne tombez pas dans sa liste de personnes à éliminer. Elle est sans pitié ! (de ce qu'elle vous dira)

Elle ment comme elle respire et invente régulièrement des faits plus ou moins plausibles sur son histoire. Il lui arrive très souvent de gonfler son actif et se qualifie de tueuse récidiviste pour faire peur à ceux qui ne l'aiment pas. Cela la rend fière, du moins c'est qu'elle fait croire. S'ils ne l'aiment pas, qu'ils aient peur, c'est ce qu'il faut.

__________________________________________________________________________________


Histoire

Rebecca, petite fille aux cheveux châtains clairs, est née aux Etats-Unis de ce qu'on lui a dit. En réalité, elle ne se souvient pas de son passé. Tout est assez confus. Du peu qu'elle se souvienne de sa vie sur Terre, elle était en orphelinat et n'arrivait pas à trouver sa place. Tous se moquaient d'elle et elle devint rapidement agressive pour répondre au rejet des autres. Elle estima qu'au final ils étaient tous fous de jalousie. C'est pour cela qu'ils tenaient tant à la rabaisser. Heureusement, elle n'était pas dupe et mordit comme une petite peste tous ceux qui osaient l'embêter. Bien sûr, cela lui valut d'être régulièrement punie à la dure : dehors même lorsque le temps était à la pluie ou au grand froid. Soit, elle était tellement plus forte que cela ! Et puis, elle avait son carnet et avait noté dessus le nom de chacun des éducateurs et enfants qui avaient été méchants avec elle. Elle y précisait ce qu'ils lui avaient fait. Un jour ou l'autre, elle se vengerait. C'était certain. Et ils changeraient d'avis sur elle. Ils la verraient comme autre chose qu'une "peste", un "parasite".

A ses cinq ans, alors qu'elle regardait par la fenêtre, elle crut entendre des pas derrière elle et se sentit tomber en avant. Elle avait dû rêver car elle se trouva en face d'un drôle d'homme qu'elle ne connaissait pas. Il se disait être le Maître et lui dit qu'elle avait le pouvoir du phénix. La petite le regarda l'air dubitatif, malgré son jeune âge. On ne la faisait pas à elle : elle savait bien que les phénix n'existaient pas, ni ça ni les super pouvoirs. Elle aurait bien aimé mais bon. Elle avait essayé encore et encore de déplacer les objets par la pensée dans l'orphelinat, ça n'avait jamais marché.

Le doute s'installa. Si elle avait le pouvoir du phénix, ça voulait dire qu'elle était immortelle ? Ca voulait dire qu'elle était un espèce d'oiseau super beau et qui épaterait tous les autres : adultes et enfants confondus ? Cette idée lui plaisait énormément. Bien sûr qu'elle était le phénix ! Elle était resplendissante comme lui. C'est juste que les autres ne l'avaient pas su. D'ailleurs, si elle avait eu des parents à une époque, ils avaient dû se sentir trop inférieurs à elle pour la garder auprès d'eux. C'était forcément pour cela qu'elle était toujours seule. Les autres étaient tous des jaloux... Rebecca ne pouvait que les comprendre.

Rapidement, elle fut prise en charge dans l'orphelinat d'Utopia. Elle y resta bien jusqu'à ses six ans avant qu'un jour, un couple arrive et se décide à l'adopter. Ils la regardaient comme si elle n'était pas si détestable. Pourtant, l'éducateur les mit en garde...


-Je préfère vous prévenir : elle a un sacré caractère malgré son jeune âge. Elle se bat très souvent avec les autres enfants et elle n'arrête pas de s'enfuir. Nous n'avons pu encore identifier son don mais nous avons dû l'isoler car elle a failli réduire en cendres ses camarades.

Bien sûr, ils ne savaient pas quel était son don et malgré les interrogatoires, Rebecca n'avait pas voulu le dire. Tantôt elle disait être une démone, d'autres fois elle disait voler le don d'autres. On lui avait souvent fait remarquer que si elle n'était pas sage, elle finirait comme le chef des hérétiques, ce qui était très mal ! Le Maître n'aurait pas été content. La belle affaire. La fillette se fichait bien du Maître et des autres. De toute façon, ils ne savaient que la critiquer et la regardaient comme un monstre. Parce qu'elle ne voulait pas dire la vérité, on l'avait isolé des semaines dans des salles, seule. Rebecca l'avait noté dans son carnet. Un jour, elle se vengerait. Elle préférait finalement qu'on la déteste. L'ignorance était quelque chose de terrifiant pour elle. Elle devait exister coûte que coûte. Ils devaient venir la chercher, même pour la punir sévèrement. Ils ne pouvaient pas la laisser comme ses parents. Ils n'avaient pas le droit...


-Ne vous inquiétez pas, je suis sûre qu'au fond elle ne se sent pas bien ici avec tous ces enfants. Nous la traiterons bien et tout rentrera dans l'ordre, j'en suis sûre.

Dis la mère en fixant l'enfant. Rebecca la fixa de ses yeux bleus. Elle prit un air satisfait et envoya sa longue chevelure en arrière. C'étaient ce que faisaient les grandes personnes importantes. Si, si, elle l'avait vu à la télévision sur Terre dans les publicités.

Elle rejoint donc cette famille et tout se passa bien la première année. Rebecca n'utilisa pas son don, se contint pour éviter de détruire la belle chambre qu'on lui avait donnée. Même si elle avait du mal à le concevoir, il n’était pas si désagréable que cela d'avoir une maison sans tous ces idiots qui la détestaient. Et puis, vivre loin des dortoirs lui changeait la vie. Elle ne pensait plus à ces drôles d'images qui lui faisaient peur. On la regardait comme l'élue. Ses parents n'avaient pu avoir d'enfants alors elle était leur petit miracle. Leur splendeur.

Enfin, cette image s'atténua l'année des sept ans de Rebecca. Un matin ils la regardaient d'une drôle de façon, l'air terrifié.


-Rebecca, qu'as-tu fait ?!


L'enfant se souvenait vaguement d'avoir fait un cauchemar. Lorsqu'elle regarda autour d'elle, il fut clair qu'elle avait utilisé son don sans s'en rendre compte. Tout avait été réduit en cendre. Et ils continuaient de la fixer comme une atrocité.


-Tu dois nous dire quel est ton don, Rebecca. C'est pour ton bien, pour que l'on puisse t'aider. Et tu verras un psychologue aussi. C'est important.

Ces mots résonnèrent comme une trahison. Alors eux aussi la voyait comme cela désormais ? Elle était un monstre ? Elle n'était pas normale et avait "besoin d'aide" ? Non, elle était resplendissante, rien ne clochait chez elle. C'étaient eux le problème et pas l'inverse ! Ces adultes étaient stupides, jamais ils ne comprenaient quoi que ce soit. Les deux années qui suivirent furent rythmés de violentes disputes, de fugue mais Rebecca se maintint pour ne pas utiliser son don le jour. Par contre, il finit par de nouveau sortir un soir. Et lorsqu'elle ouvrit les yeux, au lieu de voir le regard réprobateur de ses parents, elle trouva devant elle des corps calcinés et clairement sans vie.

Elle écarta les lèvres sans trouver de mot. Si elle était en colère contre eux, elle n'avait pas voulu cela. Pourtant, d'autres adultes arrivèrent. Elle entendit des sirènes : celles de la police. Ils furent rapidement en face d'elle. Il était difficile de penser qu'elle n'était pas responsable : ses vêtements étaient eux aussi réduits en charpie.


-Ne bouge pas petite, lève les mains en l'air et ne fait pas de geste brusque.

Rebecca secoua la tête négativement alors qu'un collègue, totalement idiot, ne put se retenir de dire :


-Tu as vu le monstre ? Elle a tué ses parents ! Il va falloir l'enfermer dans une cellule à part.

Non ! Ca recommençait. Ils allaient la laisser toute seule et la traitaient de monstre. Non ! Elle était resplendissante, elle était le phénix. Ils n'étaient que des jaloux ! Ils paieraient un jour leur jugement ! Adultes stupides ! Elle fit un pas en arrière, ce qui alerta le policier.


-Non ! Ne bouge plus ou je tire !


Elle posa ses yeux bleus dans les siens. Pourquoi fuir ? De toute façon, elle était trop faible pour se changer en phénix. Pourtant, si elle devait être un monstre il fallait qu'elle cesse d'avoir peur. Une créature de son genre ça ne fuit pas. C’était à eux de fuir. Allez Rebecca, ils ont peur ça se voit. Avance, et tu pourras sortir, se dit-elle. Ils ne vont pas oser tirer, pensa-t-elle.

Elle commença à avancer vers le policier qui bloquait la sortie en disant avec le sourire :

« Je suis Rebecca la resplendissante. Écartez-vous ou périssez. »


Sa phrase aurait dû les impressionner assez pour abandonner. Bien sûr, elle se savait incapable de les toucher. Même se changer elle ne pouvait le faire. Mais la peur paralysait, non ? Elle était une tueuse sanguinaire, d'après eux. Ainsi soit-il. Si au moins elle pouvait sortir en faisant croire être réellement forte...

Un coup de feu retentit, elle sentit une douleur atroce dans la poitrine et posa sa main sur l'impact. Il y avait du sang. Elle se figea. Le policier avait tiré sur elle. Il n'avait pas eu peur ? Pas assez apparemment.

La Maître... Il avait dit qu'elle était le phénix... Elle ne pouvait pas mourir, non. Et pourtant, elle tombait sur le sol.

« Je ne peux pas... mourir. Je... Reviendrai, je me souviendrai de vous. »

La petite pensait que le phénix était invincible. Mais elle avait tort. Son corps fut sans vie quelques instants plus tard. On la conduisit à la morgue. Puis, vingt-quatre heures plus tard, la salle où son corps était entreposé fut réduit en cendre par le phénix et elle ouvrit les yeux, avec un corps tout beau tout neuf. Elle cligna des yeux et sourit. Elle se souvenait avoir vu des corps adultes calcinés à ses pieds, avoir vu le policier l'abattre. Et... Elle était vivante. Elle était le Phénix.

« Je l'avais dit. »

Elle ne se souvenait plus du Maître mais se souvenait de la conviction qu'elle était le phénix. Elle renaissait de ses cendres. Elle était vivante : c'était une réalité. La petite se leva et  s'improvisa des vêtements avec une blouse d'adulte. Puis elle prit la poudre d'escampette. Par contre, elle ne se souvenait pas de qui étaient ces personnes à ses pieds. D'après cet autre policier c'étaient ses parents... Apparemment, elle les avait tués. Elle ignorait pourquoi et ne se souvenait même plus de leur histoire. Cela la troublait. Il fallait partir. Elle était une criminelle, une tueuse, quelqu'un de mauvais. Le pire était de ne pas se souvenir de ses horribles méfaits. Ni de ça, ni de qui elle était. La solitude la guettait mais si elle était une criminelle, elle ne serait jamais vraiment seule, si ?

Cela fait maintenant quelques semaines qu'une drôle de rumeur court. Apparemment une gamine très dangereuse serait revenue d'entre les morts. Il y a d'ailleurs un avis de recherche sur sa tête. Il s'agit de Rebecca Sanders, neuf ans. La petite adore que l'on ait pu afficher son visage. Cela montre que l'on va se souvenir d'elle, que l'on va parler d'elle. Peut-être même qu'on va lui apprendre des choses qu'elle a oublié. Dans tous les cas, jamais plus on ne la laissera seule dans un coin. Ils voudraient tous être à ses côtés même si c'était pour la punir. Pour que cela arrive, elle se promit de raconter de superbes mensonges pour s'attribuer des méfaits imaginaires.

En attendant elle vole ce dont elle a besoin dans les petits magasins et n'hésite pas à changer de forme pour terrifier les adultes. L'oiseau de feu fait toujours son petit effet. Elle ne sait pas encore projeter ses flammes volontairement mais maitrise sa transformation. Enfin, c'est déjà suffisant pour en faire flipper plus d'un. Sa taille de phénix étant de deux fois un adulte de grande taille, de la tête à la queue (donc quand elle vole). Pour le corps comptait une taille adulte (quand elle est au sol). Cela dit, ce n'est qu'une enfant qui ne maîtrise pas son don. Elle a un très grand potentiel. Qui sait ce qu'il adviendra d'elle et qui elle voudra bien approcher. En tout cas, elle a toujours son carnet et lui n'a pas oublié qui l'a blessée par le passé. Alors, ne la fâchez pas. On sait jamais, si un jour elle finissait par savoir attaquer.


__________________________________________________________________________________

Personnel


» Code du Règlement :
OK
» Double Compte :
oui Sarah, Jonas, Eléonore, Ambroise, Anna
» Expérience de RP :
Beaucoup
» Votre avis sur le Forum :
Si je crée un autre compte c'est que je le kiffe toujours autant
Revenir en haut Aller en bas
Julia Calderon
avatar

Julia Calderon
Doc



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Rebecca, la resplendissante   Lun 18 Déc - 14:07

Avec une petite frimousse comme la tienne, c'est sûre que tu vas faire un malheur
D'ailleurs j'en connais une avec qui tu pourrais bien t'entendre, enfin si elle est plus raisonnable que sa mère xD

Donc donc je te la présente quand tu veux ^^
Revenir en haut Aller en bas
Noah D. Hawkins
avatar

Noah D. Hawkins
Poings Ardents (Chef des Hérétiques)



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Rebecca, la resplendissante   Lun 18 Déc - 17:23

Euh dis donc toi, si tu deviens poto avec ma filleule, ne t'avise pas de la transformer en petite pimbêche désobéissante. Ni de l'inscrire dans ton Death Note.

Bienvenue à ton nouveau personnage qui est validé !
Revenir en haut Aller en bas
Rebecca Sanders
avatar

Rebecca Sanders
La resplendissante



messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Rebecca, la resplendissante   Lun 18 Déc - 17:33

Merci pour votre accueil :pablo:

Promis je l'inscrirai pas dans mon Death Note Pour les bêtises... Je ne promets rien

Merci beaucoup !! *file RP*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé




messages postés.
Élu depuis le .


MessageSujet: Re: Rebecca, la resplendissante   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rebecca, la resplendissante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Rebecca] Un mail et une Visite
» Marionnettiste, je veux des ficelles à mon destin ! | Rebecca
» Biographie de Rebecca Chambers
» (F) Rebecca Mader - Sorcière
» Défi pour un sourire ... {Ferdinand & Rebecca }

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lost Time Memory :: Préface :: Présentations :: Présentations validées-